Pour abolir la distance (2015)


Chacun de notre côté de l’océan, nous nous excitons, nous nous attisons.

Quand bien même serions-nous d’un bout à l’autre de l’univers, nous resterions unis, soudés par ce désir fou qui nous consume.

Je te sais assez retors pour me jouer la comédie des fausses questions. Celles dont tu connais la réponse, mais dont tu connais, plus certainement encore, l’effet dévastateur sur ce qui pourrait me rester de vertu… !

Tu loues mon habileté à manier la langue, alors qu’à côté de toi, je ne serai jamais qu’une simple disciple.

Tu instilles ce désir croissant, ces fantasmes récurrents par le biais de tes fausses interrogations.

Je sais que tu as deviné depuis longtemps à quel point j’aime jouer avec toi à ce ping-pong épistolaire et érotique. Parce que j’ai bien conscience que mes réponses ne te laissent nullement indifférent.

648x415_eglise-christian-science-surch-installee-localite-dixon-etats-unis-forme-tres-catholiqueQuand tu m’écris ces mots, que tu m’as envoyés ce matin, à propos de ton réveil matinal et taurin, c’est le feu d’artifice dans tout mon être.

Feu d’artifice des sentiments, des sensations… rire… fierté… joie… bonheur plus profond et, c’est là le côté insidieux de tes mots, je t’imagine.

Je te vois nettement, comme si tu étais devant moi, à portée de bouche. Alors, comme par magie, mon corps entier s’ouvre, mon corps entier hurle son désir du tien, son désir de nous sentir imbriqués l’un dans l’autre. Peu importe la position ! Ce qui importe, c’est toi dans moi et ta voix dans mes oreilles.

Ta voix me rassurant quant à ma capacité à t’apporter autant de plaisir que tu m’en offres.

Dix jours encore avant de te goûter de nouveau, avant de sentir ta peau sous mes doigts, avant d’entendre tes mots, avant d’être transportée par tes soupirs, avant la crispation de nos doigts sur nos corps frémissants de plaisir.

Je t’imagine, moite tout autant que je le suis… la canicule a bon dos… !

Je rêve à notre prochaine rencontre… je la visualise clairement tout en sachant qu’elle ne sera pas aussi merveilleuse et jouissive que je l’imagine… elle sera meilleure encore…

Retrouvailles

Publicités

J'aime bien lire les commentaires sur mes écrits...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s